Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée


Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Par LE PETIT MARSEILLANAIS, le 26 Janvier 2024

Jeudi 25 janvier, le Président de Sète Agglopôle méditerranée, François COMMEINHES, présentait ses vœux à la population à Marseillan dans la salle iconique Le Chai « Sainte Anne » de la Maison Noilly-Prat de Marseillan
Comme chaque année, ce fut l'occasion de présenter des personnalités emblématiques du territoire et de les honorer pour leur engagement au travers de la remise d'une médaille honorifique de l’Agglomération 

Ainsi, Bernard FABREGUETTES  président de l’ASSOCIATION SOLIDARITE URGENCE SETOISE ,  Alain BILICKI Président de l’ARAGO de SETE   et Kelly BEVAN responsable adjointe de la Maison Noilly-Prat  furent les récipiendaires de ladite médaille auréolée de la distinction   d’ ambassadeur de Sète Agglopôle Méditerranée.


  Vœux Ville 2024 - Le prononcé des voeux itégral 

Mesdames et Messieurs les représentants de l’Etat

Mesdames et Messieurs les élus du Conseil Régional, du Conseil départemental,

Mesdames et Messieurs les maires et élus
Très chères concitoyennes, très chers concitoyens et amis de Sète.

Ce soir, je vous présente les vœux de notre belle cité pour la...19° fois.

Seules trois années, marquées par la crise sanitaire, nous ont privé de ce grand rendez-vous municipal, que j’aborde avec toujours la même attente, la même émotion, le même plaisir.

C’est en effet l’occasion de faire le point avec vous sur les réalisations municipales ainsi que sur les projets à venir. C’est aussi, au cœur de l’hiver, l’opportunité de vous retrouver, de réunir la belle communauté sétoise, comme nous aimons à le faire aux beaux jours, lors des fêtes de la Saint-Pierre ou de la Saint-Louis.

Cette année, nous avons choisi l’image du pont pour illustrer le passage à 2024. Elle s’imposait en raison du nouveau Pont que nous jetons entre l’avenue Gilbert Martelli et le Quai des Moulins, pour nous relier notamment, dans un premier temps, au Conservatoire à rayonnement intercommunal de Sète Agglopôle Méditerranée.

Un pont qui nous relie au passé de la ville. C’est, en effet, au bout du Quai des Moulins qu’est né le grand guitariste gitan Manitas de Plata dont le conservatoire porte le nom.

Un Pont qui nous relie à l’avenir, puisqu’il sera poursuivi par la création d’une voie de contournement d’accès à la ville, et par la mutation de cette entrée de Sète en un véritable quartier de vie, qui sera fortement marqué par la vitalité culturelle Sétoise, et son économie inhérente.

C’est pourquoi aussi ce Pont des Arts a été sublimé par la création de Jean Denant. L’artiste sétois a su, par ses jeux de miroirs et de reflets, mettre en étroite connivence les éléments de notre paysage sétois : l’eau, le ciel et la lumière. Tout ce qui nous enchante au quotidien dans notre belle ville. Merci encore Jean pour cette magnifique réalisation, que nous

inaugurerons prochainement, sous une forme que je souhaite, avec toi, particulièrement festive.

Ce quinzième pont raconte aussi l’histoire de notre cité portuaire depuis sa création. Ces ponts, dont certains se dressent dans le ciel tels des tremplins, font l’image et la singularité de Sète. Ils nous conduisent dans sa géographie insulaire, nous faisant passer de l’étang à la mer, du port de commerce au port de pêche, d’un quartier à l’autre, vers l’ouest et le lido, vers les communes du nord du Bassin de Thau, vers celles de l’est et au-delà vers Montpellier.

Nous avons choisi la symbolique du pont parce qu’elle illustre tous les passages de l’ici à l’ailleurs, du maintenant au futur, le passage de la vie et de son évolution. Et ce n’est pas un hasard si nous avons retenu la phrase du philosophe Jean-Pierre Vernant « l’homme est un pont ». Cette citation, qui colle si bien à l’esprit sétois, tant notre goût des autres est fort, figure sur le pont de l’Europe qui relie Strasbourg à Kehl en Allemagne. Elle fait partie d’un texte demandé à Jean-Pierre Vernant pour le cinquantième anniversaire du Conseil de l’Europe.

Je saisis l’occasion pour vous rappeler la prochaine échéance électorale européenne le 9 juin prochain. Vous aurez à désigner vos représentants au Parlement européen. N’oubliez pas ce grand rendez-vous électoral. Il est capital tant nous avons besoin aujourd’hui d’une Europe forte et unie dans un environnement géopolitique inquiétant et hostile aux démocraties.

Mais revenons à Sète...A notre rencontre de ce soir. En ce moment à la fois solennel et convivial, je sais ce que certains pensent et espèrent. C’est triste à dire, mais la fonction de maire est devenue à haut risque. Des menaces, des insultes, des agressions violentes contre des élus ont émaillé l’année 2023.

Moi-même, je n’y échappe pas. Je découvre souvent par exemple, devant mon domicile, des tags injurieux, ou encore des déjections canines avec ma photo plantée. C’est difficile à accepter, c’est difficile à expliquer à sa famille, à ses petits-enfants. Je veux rendre hommage ce soir à Michèle, mon épouse, et aux miens, pour ce qu’ils doivent endurer. Pour leur soutien aussi dans ces épreuves régulières et répétées, dans les calomnies odieuses, les rumeurs insidieuses, les jugements expéditifs et sans fondements.

Pour ma part, j’ai toujours rejeté les divisions et les polémiques.

« L’excès en tout est un défaut », dit un proverbe ancien. Je l’ai fait mien depuis longtemps. Dans ma vie professionnelle comme dans ma vie privée, j’ai toujours recherché l’équilibre, l’apaisement, l’harmonie.

Pour moi, la vraie vie démocratique municipale, ne se joue pas sur les réseaux sociaux ou au travers de tags injurieux. Elle ne se joue pas dans les invectives et les postures politiques. Elle trouve sa source et son énergie dans le dialogue franc et direct que j’ai au quotidien avec les habitants. Dans l’échange vrai et sincère. Seul cela compte à mes yeux.

Pour le reste, « Tout crachat décrit une courbe », estimait Paul Valéry. C’est une vision juste des choses : les saletés proférées salissent à la fin ceux qui les produisent.

Je me suis présenté devant les sétoises et les sétois pour servir une ville que j’aime profondément.

Je me suis présenté non pas pour être aimé, mais pour agir, pour faire.

Et je pense « avoir fait » avec les quatre équipes municipales qui m’ont entouré et m’entourent et dont je salue le travail. Tout comme je salue également le travail des agents de la ville de Sète qui m’accompagnent.

On me reproche souvent mon tempérament réservé. C’est ainsi. Je préfère le faire au faire savoir. Mais ce soir, comme l’a dit Montaigne « je me suis ordonné d’oser dire out ce que j’ose faire ».

Qu’avons-nous osé ? Qu’avons-nous fait ? La liste exhaustive des réalisations de toutes ces années serait trop longue. Les images que vous avez pu voir à votre arrivée présentent un échantillon des actions municipales les plus récentes.

Mais je ne voudrais pas ce soir vous assommer avec la longue énumération de ces réalisations. Je voudrais aller à l’essentiel en rappelant les faits marquants de mes trois mandats et du quatrième en cours.

Sète aujourd’hui, ce sont des finances redressées

Au début des années 2000, quand je suis arrivé à la mairie, la situation financière de la ville était catastrophique avec un endettement colossal qui

paralysait l’action municipale, avec la menace d’une mise sous tutelle imminente.

Aujourd’hui, les finances municipales sont assainies, et bénéficient d’une capacité d’investissement solide au service des sétois. J’avais d’ailleurs pu initier entre 2018 et 2020 une baisse des impôts locaux de – 20%. La crise sanitaire et le soutien que la collectivité a apporté, suivie d’une crise économique, sociale renforcée par la guerre en Ukraine et les incertitudes que nous connaissons, m’a empêché de poursuivre cette dynamique de baisse. Mais vous me connaissez, je sais être obstiné quand il le faut, et entends bien réenclencher ce processus dès le prochain budget à l’automne 2024.

Sète aujourd’hui, c’est un port relancé

Le port industriel et de commerce était moribond. Grâce au soutien de Georges Frêche, alors Président du Conseil régional Languedoc- Roussillon, et de l’accord que nous avons su conclure, il a redémarré. « Nous allons être dévorés » disaient les défaitistes. Il suffit de se promener sur les quais pour mesurer l’ampleur de ce nouvel essor. Je me réjouis d’ailleurs que deux lignes de ferry ouvriront prochainement vers la Corse et les Baléares.

Sète aujourd’hui, c’est une intercommunalité active

La ville a réussi à sortir de son isolement insulaire. Avec la création en 2003 de son intercommunalité, Sète désormais travaille en bonne intelligence avec les cités voisines, dont je salue ce soir les élus. Le sentiment d’appartenance à un territoire est maintenant présent dans notre quotidien, et cela, nul ne peut le contester. Et nous allons au delà : Des évènements, tels que la candidature à la capitale européenne de la culture, ne sont pas initiés à la légère : ils renforcent les liens, les partenariats, les synergies avec les villes et agglo voisines. A l’heure où le repli sur soi nous menace, où des divisions stériles nous guettent, c’est une fierté, et une évidence, que d’impulser une ouverture vers l’autre toujours plus grande, et de tisser des synergies conviviales, sincères et productives.

Sète aujourd’hui, c’est une ville métamorphosée

La ville s’étiolait dans ses limites, les quartiers du centre se vidaient et se délabraient, notre population déclinait. A ce jour, 3000 logements de cœur de ville ont été réhabilités. Deux quartiers neufs, l’un à l’Est, l’autre à l’Ouest, sont sortis de terre, et ce, afin d’enrayer l’évasion démographique.

Sète a gagné 5 750 habitants en 20 ans, notre croissance démographique navigue sur une moyenne raisonnable de + 230 habitants par an.

L’objectif est de permettre aussi aux jeunes Sétois de rester ou de revenir dans leur ville. Nous avons tout d’abord mené un combat pour le développement des logements sociaux, non pas dans la logique mortifère de quartiers dédiés dont nous essuyons encore les conséquences, mais dans une vision de mixité et de logements diffus dans la ville.

C’est aujourd’hui une politique forte d’accession à la propriété qui est lancée. J’aurai l’occasion de revenir sur ce sujet prochainement. L’urbanisation, tant décriée et pourtant si nécessaire pour notre présent comme notre avenir, - la crise nationale du logement actuelle nous démontre que notre anticipation était primordiale- s’effectue dans la reconquête de nos friches industrielles dépolluées. Nous misons ainsi sur la sobriété foncière, tout en répondant aux enjeux démographiques, économiques, en requalifiant une entrée de ville qui se doit d’être à la hauteur de la beauté et la singularité de notre Ile Singulière.

Sète aujourd’hui, c’est une économie redynamisée

Hier inactive et frappée durement par la crise, Sète affiche aujourd’hui la baisse du chômage la plus importante en Occitanie, qualifiée d’ailleurs « d’historique » dans les chiffres clés transmis par la DREETS fin 2023.

Sète, avec un taux de de 9,7% au 4éme trimestre 2023, se situe en dessous du taux de chômage du Département. En 10 ans, c’est une baisse de 5.2 points, la plus forte baisse d’Occitanie (Hérault -4.0, Occitanie -3.0).

Enfin, le nombre d’actifs augmente en moyenne de 0,2% chaque année à Sète. Sur les quelques 38 000 emplois que compte notre agglomération, 45% se situent dans notre ville. Sète est bien aujourd’hui la locomotive économique de notre territoire !

A cela s’ajoute une belle vitalité commerciale. Avec un taux de vacance de 3,4%, contre 12% en moyenne nationale. De nombreux élus d’ailleurs viennent nous rendre visite, pour comprendre quelle a été notre démarche : je recevais ainsi hier encore par exemple le Maire d’Aubagne, qui souhaitait échanger et s’inspirer de notre expérience.

Sète aujourd’hui, c’est un environnement protégé et mis en valeur

La plage longée par la route était dégradée, rongée par l’érosion. Le lido a été protégé et revalorisé au prix d’un aménagement audacieux et colossal, qui fait exemple aujourd’hui.

La lagune de Thau, en danger, tout comme ses activités de pêche et de cultures marines a été sauvée, notamment avec la création du Syndicat mixte du Bassin de Thau en 2005. Elle est désormais également citée en exemple.

L’assainissement, le renouvellement de nos réseaux, le traitement des eaux et des déchets bénéficient aujourd’hui d’une technologie de pointe, tournée vers l’avenir et les énergies renouvelables.

L’anticipation que nous avons menée sur le défi énergétique, avec notre CPE et PPP, tant décriés eux aussi il y a tout juste 10 ans, nous permettent d’afficher en quelques années une baisse de notre consommation électrique de 55%, et de 42% sur les autres énergies. Cela nous a également aidé à faire face à une crise internationale sans précédent : C’est grâce à ces dispositifs que notre Ville a évité en 2023 une hausse de la facture énergétique de 5 millions d’euros !

Et nous poursuivons la dynamique en dotant nos quartiers d’entrée de ville de Thalassothermie, et qu’une partie du sud de la ville sera bientôt équipée de géothermie.

Ces chantiers environnementaux étaient capitaux dans une ville insérée dans un milieu lagunaire.

Ils ont permis également que la ville s’embellisse, je citerai par exemple la création de la promenade Maréchal Leclerc, la requalification de la Corniche de Neuburg, la création de voies vertes et cyclables, la réhabilitation de lieux remarquables tels que le Site Saint Pierre, le jardin du Sémaphore, le Parc Simone Veil. Sans oublier, bien sur, la piétonisation progressive de notre cœur de ville et de nos quais, qui allie deux vertus. Car je le redis haut et fort : l’objectif de libérer la surface de

la ville du stationnement des véhicules, au bénéfice du cadre de vie et de la reconquête de l’espace public, est un enjeu environnemental et sociétal. Le quai Suquet le prouve, la rue Alsace Lorraine et le parvis des Halles le prouvent, la place Victor Hugo le prouve, tout comme le prouveront bientôt l’esplanade Aristide Briand et le secteur Marine, Consigne et Promenade Marty ! ... A Sète on a le goût de la vie conviviale, et on s’en donne les moyens, quelles que soient les épreuves !

Sète aujourd’hui, c’est un haut lieu culturel, reconnu, créatif et attractif

C’est l’îlot fertile d’une culture plurielle, à la fois traditionnelle et novatrice, savante et ludique. Des musées à nos joutes, des festivals au conservatoire intercommunal, des grands noms de la peinture aux tournages multiples, de la scène nationale au renouveau de notre école des beaux-arts, des ateliers d’artistes au travers de la ville au soutien permanent des projets, sans oublier l’éducation culturelle dès le plus jeune âge : Entre transmission de nos traditions et valorisation de notre patrimoine, Sète resplendit aussi d’audace et démontre un véritable bouillonnement culturel. Ce qui a fait dire à une ministre de la culture qu’elle était « une capitale mondiale » !

Sète aujourd’hui, c’est une dynamique éducative, sociale et sportive reconnue

Label ville active et sportive obtenu cet été, label cité éducative, sélection au programme action cœur de ville, création de conseils de quartiers dynamiques, soutien à un tissu associatif énergique, action sociale menée tambour battant par notre CCAS, en transversalité avec tous nos services, création de filières d’études supérieures, sans oublier la développement de notre Police municipale de proximité, tout cela est le fruit d’un travail colossal, mené sur tous les fronts, au service des sétoises et sétois. Sète est aujourd’hui cette ville intergénérationnelle éclatante de vie, et où l’on sait prendre soin les uns des autres.

Telle est notre ville aujourd’hui. Tel est mon bilan. Un bilan, que les habitants reconnaissent quand 9 sur 10 d’entre eux affirment dans lors d’un observatoire qu’ils sont heureux de vivre à Sète.

Tout est loin d’être fini. La dynamique se poursuit. Voici quelques exemples de projets qui vont prendre forme en 2024.

Que les Sétois mesurent le chemin parcouru en 22 ans, perçoivent en toute honnêteté et vérité ce qui a été entrepris et réalisé.

Mon engagement, depuis plus de 20 ans, n’a été guidé que par l’amour que je porte à notre ville, l’attachement profond que je ressens envers sa population.

Si je suis entré en politique, ce n’est pas pour assouvir un accomplissement personnel, celui-ci était totalement réalisé au travers de ma vie professionnelle et familiale. Ma seule envie était de guérir, redresser, développer, et enrichir notre ville. Rendre aux sétoises et sétois leur fierté pour Sète. Tout n’est sans doute pas réussi, mais je pense quand même, modestement, y être en grande partie parvenu, avec l’aide et le travail de toutes et tous.

L’année qui vient aura son lot de surprises. L’aventure continue. Tant de choses sont encore à boucler pour consolider et pérenniser cette renaissance de notre Ile Singulière !

Une ville où j’ai passé toute ma vie et que j’aime profondément. Une ville, et ses habitants, avec leur caractère insulaire entier, compliqué parfois mais toujours attachant. Ils m’ont accordé leur confiance à quatre reprises. Et pour un maire, seul compte ce pacte démocratique passé avec la population. Tout le reste est insignifiant.

Cette confiance, je la garde précieusement en moi. Parce que les Sétoises et Sétois sont courageux, audacieux, impertinents et résilients. Et j’aime ça. Ils méritent que l’on se batte pour eux, et même s’il faut prendre des coups, peu importe, je le dis, je le répète : « auprès d’eux, auprès de vous, je me régale ! ».

Dans la période difficile que nous traversons, je souhaite que cette confiance dans la vie vous habite toutes et tous. Passons le pont qui relie l’année qui s’enfuit à l’année qui vient avec cette confiance et sérénité intactes.

Passons ce pont en marche serrée, réunis. Réunis autour de ce qui fait notre singularité, l’amour partagé que nous portons toutes et tous à notre ville.

Passons le pont vers 2024 avec cœur aussi, avec un cœur « gros comme ça ». Car c’est ainsi que nous parlons à Sète, ainsi que nous sommes. Ce cœur invincible, je l’ai toujours eu et je l’aurai toujours pour ma ville. Je sais, je sens qu’il palpite aussi dans cette belle salle.

En 2024, je vous souhaite de conserver ou de retrouver une santé éclatante.

Je vous souhaite également la plus grande sérénité. La même que celle qui m’anime quand je suis avec vous !

Belle et heureuse année à toutes et à tous,

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

 

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

Marseillan - Retrouvez en vidéo les voeux 2024 du Président de Séte Agglopôle Méditerrannée

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI