Marseillan - 160 vins médaillés lors de la vingtième édition du concours national des vins IGP

Marseillan - 160 vins médaillés lors de la vingtième édition du concours national des vins IGP

Marseillan - 160 vins médaillés lors de la vingtième édition du concours national des vins IGP

Par La rédaction, le 04 Avril 2024

Le Concours national des vins IGP, dont la vingtième édition s’est tenue ce vendredi 22 mars à Marseillan (34), vise à mettre en valeur une catégorie qui représente aujourd’hui 42 % de la production de vins tranquilles en France. Ainsi, les jurés ont pu récompenser 160 vins parmi les 499 références dégustées à l’aveugle. Le palmarès complet est à retrouver sur le site www.concoursnationaligp.vin À noter que l’édition 2025 se tiendra à Toulouse, la ville-capitale des Vins du Sud-Ouest.

EN RÉSUMÉ
• L’IGP est l’une des trois catégories de vin reconnues en France. Ce signe de qualité, règlementé par l’Union européenne, permet d’attester de l’origine d’un vin tout en laissant aux vignerons et aux winemakers le choix des cépages, des assemblages et des méthodes de vinification.
• Le Concours national des vins IGP est un concours organisé par InterIGP, l’Association nationale des interprofessions des vins à indication géographique. Il est ouvert aux vins relevant des 76 IGP aujourd’hui reconnues par l’INAO.
• L’événement, qui compte parmi les plus importants concours de vin en France, réunit chaque année plusieurs dizaines de dégustateurs professionnels : oenologues, cavistes, sommeliers, etc. Les vins sont tous anonymisés et notés

« Cette édition du Concours national des vins IGP, qui s’est tenue dans le cadre magnifique des Caves Richemer, est un millésime particulièrement réussi, avec un palmarès qui démontre toute la diversité et la complémentarité de la production de la catégorie. L’IGP est un signe officiel de qualité, c’est aussi un segment qui se démarque par son agilité et sa capacité à s’adresser à tous les consommateurs, dont les néo-consommateurs, avec des profils - vins bas degré, vins étonnants par leur acidité ou leur sucrosité - qui vont susciter leur curiosité et leur intérêt. Mais nous devons continuer à avancer et aller chercher les consommateurs là où ils sont et les prendre comme ils sont, en adaptant notre communication ou en investissant de nouveaux formats. Nous devons aussi gagner en notoriété et c’est pourquoi, d’ailleurs, nous projetons bientôt une dégustation professionnelle à Paris afin de présenter nos médailles d’or. » CHRISTOPHE BOU, PRÉSIDENT D’INTERIGP

TOUTES LES MÉDAILLES D’OR PAR RÉGION
LANGUEDOC ET ROUSSILLON : 57 médailles d’or
SUD-EST : 30 médailles d’or
SUD-OUEST : 22 médailles d’or
VAL DE LOIRE : 3 médailles d’or
AUTRES RÉGIONS : 11 médailles d’or

 

Credit Olivier Maynard 

 

 

 

Une information à partager ?
Cliquez-ici !

 

Retour

 

A LIRE AUSSI